Archives pour la catégorie Actualités

Conflit étudiant | La dernière « offre » du gouvernement : un cadeau empoisonné

Par Eric Martin

Comme il semble y avoir eu certaines irrégularités dans le processus de négociation, nous parlerons ici d’une offre gouvernementales plutôt que d’une entente négociée.

Le gouvernement garde le cap sur la hausse mais propose d’instaurer un comité qui évaluerait l’utilisation des ressources dans les universités. Les économies réalisées pourraient réduire les frais afférents et compenser la hausse des frais de scolarité. L’affaire peut sembler sympathique. Mais cette concession apparente est, encore une fois, un cadeau empoisonné.

D’une part, le gouvernement ne recule pas sur la hausse et réussit à en faire reconnaître la légitimité, alors que cette mesure injuste et antisociale a été justifiée par un prétendu sous-financement complètement fallacieux. La hausse est maintenue comme s’il s’agissait d’une fatalité cosmique.

[Lire l’article sur iris-recherche.qc.ca >>>]

Publicités

Frédéric Sanchez : Pour des Etats-Unis d’Europe dans un monde régulé

Frédéric SANCHEZ,
Président de la commission Commerce international, monnaies et systèmes monétaires, MEDEF

Les entrepreneurs souhaitent que l’intégration européenne passe une nouvelle étape avec un marché intégré fonctionnant sans entrave. Ce cadre fédéral offrant un socle à partir duquel les entreprises, petites ou grandes, seront compétitives sur les marchés extérieurs.

Le Medef milite pour une intégration européenne forte ; faisant la proposition d’une Europe fédérale ayant un président élu au suffrage universel. En effet, tout ce qui n’a pas été « fédéralisé » a stagné ou échoué. Il s’agit donc aujourd’hui d’avancer.
Sortons d’une approche minimaliste et défensive de l’Union européenne et voyons en grand ! La transformation constitutionnelle en États-Unis d’Europe prendra du temps. Mais la voie peut être d’ores et déjà ouverte.

[…]

Pour une gouvernance mondiale

Le libre-échange ne peut être juste et efficace que s’il se développe dans un cadre équitable. Chacun doit avoir sa chance. Pour cela il convient de définir des règles internationales acceptées et respectées par tous. Ceci vaut notamment pour les marchés financiers, le système monétaire, l’accès aux matières premières, les obligations environnementales et les droits sociaux.
L’enjeu des prochaines décennies est de consolider les approches multilatérales qui permettent à la fois à la concurrence de jouer pleinement son rôle bénéfique et en même temps d’éviter les zones de non-droit, les abus et les distorsions. Une refonte à terme du système monétaire international relève d’une logique voisine.

[Lire l’article au complet sur journaldunet.com >>>]

Le mondialiste Van Rompuy reconduit à la tête de l’Union européenne

Le 1er mars dernier, Herman Van Rompuy a été « choisi » de nouveau par l’élite européenne pour diriger le Conseil européen. Un poste qui ressemble de plus en plus à celui de « Président de l’Europe ». Il présidera aussi dorénavant les sommets économiques de la zone euro qui sont maintenant devenu une institution et que Van Rompuy appelle son « gouvernement économique » de l’Union monétaire. Ce ne fut pas très difficile pour lui de se faire « choisir » pour un second mandat de deux ans et demi puisqu’il était le seul candidat en lice.

Van Rompuy a obtenu ce poste le 17 novembre 2009 grâce au réseau mondialiste dont il fait partie. En effet, selon le profil rédigé par eubusiness.com, l’ancien premier ministre belge était le candidat proposé par le groupe Bilderberg et la Commission Trilatérale. D’ailleurs, il a été invité à la conférence de 2009 du groupe Bilderberg seulement sept jours avant d’être « élu » premier président du Conseil européen, soit le 12 novembre 2009. Lors de cette conférence, Van Rompuy a exprimé sa volonté de voir l’Europe devenir un état fédéral qui pourrait ainsi prélever un impôt européen versé à la technocratie de Bruxelles. Son porte-parole a même dû intervenir dans les médias afin de rassurer la population belge au sujet d’un possible « impôt vert » européen et de sa présence à cette conférence Bilderberg.

Lors de son discours d’acceptation, Van Rompuy a fait cette déclaration : « 2009 est aussi la première année de la gouvernance mondiale avec l’instauration du G20 en pleine crise financière. » Une autre preuve comme quoi le G20 est une institution vouée à la création du désormais célèbre Nouvel ordre mondial. Il a également fait la preuve que la peur des changements climatiques propagée par les Nations-Unies est un autre prétexte pour justifier l’établissement d’une gouvernance mondiale en disant ceci : « La conférence sur le climat de Copenhague est une autre étape dans la gestion mondiale de notre planète. » Bref, Van Rompuy travaille pour les mondialistes qui ont un dédain profond pour la souveraineté des nations.

Van Rompuy a la réputation d’être un technocrate efficace et intraitable. Il est un politicien depuis 1975 et il a obtenu tous les postes importants de la politique belge jusqu’à devenir Premier ministre en 2008. Le nouveau poste qu’il occupe maintenant est une fonction incluse dans l’infâme traité de Lisbonne, un traité rédigé par le réseau mondialiste.

Selon ses propres dires, il n’a pas l’ambition de devenir le « Président de l’Europe » dont rêvent les fédéralistes (ou mondialistes) européens. Il est visiblement trop tôt pour une telle éventualité, mais il probable que son successeur se rapproche de cet objectif si les choses se poursuivent dans le sens où elles vont en ce moment.

Pendant ce temps, le mondialisme se poursuit et de nouveaux états supranationaux sont sur le point de naître contre la volonté des peuples et des nations.

Par Eric Granger

Les crimes de guerre de Charles Bouchard

Par Bernard Desgagné

Source : Vigile.net

Au rayon des crimes contre l’humanité, le Québec avait le faux héros Roméo Dallaire, marionnette de Bill Clinton chargée de laisser la voie libre à Paul Kagame et à ses conseillers militaires étasuniens, architectes du bain de sang qui commença le 1er octobre 1990 et qui se poursuit encore, 21 ans plus tard, au Rwanda et en République démocratique du Congo. Mais aujourd’hui, le Québec a son premier vrai grand criminel de guerre, le lieutenant-général Charles Bouchard, bourreau des Libyens.

Lisez l’article au complet sur vigile.net.

Le lieutenant-général Charles Bouchard, bourreau des Libyens.
Le lieutenant-général Charles Bouchard, bourreau des Libyens.

Le lynchage de Mouammar Kadhafi par Thierry Meyssan

Durant 42 ans, Mouammar el-Kadhafi a protégé son pays du colonialisme occidental. Il rejoint aujourd’hui Omar al-Mokhtar au panthéon des héros nationaux libyens.
Durant 42 ans, Mouammar el-Kadhafi a protégé son pays du colonialisme occidental. Il rejoint aujourd’hui Omar al-Mokhtar au panthéon des héros nationaux libyens.

Source : voltaire.net

La mort de Mouammar el-Kadhafi a été saluée par une explosion de joie dans les palais gouvernementaux occidentaux à défaut de l’être par le peuple libyen. Pour Thierry Meyssan, cet assassinat militairement inutile n’a pas été perpétré par l’Empire uniquement pour l’exemple, mais aussi pour déstructurer la société tribale libyenne.

Jeudi 20 octobre 2011, vers 13 h 30 GMT, le Conseil national de transition libyen a annoncé la mort de Mouammar el-Kadhafi. Bien que confus, les premiers éléments laissent à penser qu’un convoi de voitures a tenté de quitter Syrte assiégée et a été bloqué et partiellement détruit par un bombardement de l’OTAN. Des survivants se seraient mis à l’abri dans des canalisations. M. Kadhafi, blessé, aurait été fait prisonnier par la brigade Tigre de la tribu des Misrata qui l’aurait lynché.

Le corps du « Guide » de la Grande Jamahiriya arabe socialiste n’a pas été conservé dans sa ville natale de Syrte, ni transporté à Tripoli, mais acheminé comme trophée par les Misrata dans la ville éponyme.

La tribu des Misrata, qui a longtemps hésité à choisir son camp et est quasi absente du CNT, aura finalement investi Tripoli après son bombardement par l’OTAN, et aura lynché Mouammar el-Kadhafi après le bombardement de son convoi par l’OTAN. Elle aura même transféré son corps dans sa ville pour marquer son triomphe. En juillet, le « Guide » aura maudit les Misrata, leur enjoignant de partir à Istanbul et Tel-Aviv, faisant allusion au fait que leur tribu est issue de juifs turcs convertis à l’islam.

[…]

La mort du Guide aura par contre un effet traumatique durable sur la société tribale libyenne. En faisant tuer le leader, l’OTAN a détruit l’incarnation du principe d’autorité. Il faudra des années et beaucoup de violences avant qu’un nouveau leader soit reconnu par l’ensemble des tribus, ou que le système tribal soit remplacé par un autre mode d’organisation sociale. En ce sens, la mort de Mouammar el-Kadhafi ouvre une période d’irakisation ou de somalisation de la Libye.

Lire l’article au complet sur voltaire.net

Le lynchage de Mouammar Kadhafi par Thierry Meyssan

Durant 42 ans, Mouammar el-Kadhafi a protégé son pays du colonialisme occidental. Il rejoint aujourd’hui Omar al-Mokhtar au panthéon des héros nationaux libyens.
Durant 42 ans, Mouammar el-Kadhafi a protégé son pays du colonialisme occidental. Il rejoint aujourd’hui Omar al-Mokhtar au panthéon des héros nationaux libyens.

Source : voltaire.net

La mort de Mouammar el-Kadhafi a été saluée par une explosion de joie dans les palais gouvernementaux occidentaux à défaut de l’être par le peuple libyen. Pour Thierry Meyssan, cet assassinat militairement inutile n’a pas été perpétré par l’Empire uniquement pour l’exemple, mais aussi pour déstructurer la société tribale libyenne.

Jeudi 20 octobre 2011, vers 13 h 30 GMT, le Conseil national de transition libyen a annoncé la mort de Mouammar el-Kadhafi. Bien que confus, les premiers éléments laissent à penser qu’un convoi de voitures a tenté de quitter Syrte assiégée et a été bloqué et partiellement détruit par un bombardement de l’OTAN. Des survivants se seraient mis à l’abri dans des canalisations. M. Kadhafi, blessé, aurait été fait prisonnier par la brigade Tigre de la tribu des Misrata qui l’aurait lynché.

Le corps du « Guide » de la Grande Jamahiriya arabe socialiste n’a pas été conservé dans sa ville natale de Syrte, ni transporté à Tripoli, mais acheminé comme trophée par les Misrata dans la ville éponyme.

La tribu des Misrata, qui a longtemps hésité à choisir son camp et est quasi absente du CNT, aura finalement investi Tripoli après son bombardement par l’OTAN, et aura lynché Mouammar el-Kadhafi après le bombardement de son convoi par l’OTAN. Elle aura même transféré son corps dans sa ville pour marquer son triomphe. En juillet, le « Guide » aura maudit les Misrata, leur enjoignant de partir à Istanbul et Tel-Aviv, faisant allusion au fait que leur tribu est issue de juifs turcs convertis à l’islam.

[…]

La mort du Guide aura par contre un effet traumatique durable sur la société tribale libyenne. En faisant tuer le leader, l’OTAN a détruit l’incarnation du principe d’autorité. Il faudra des années et beaucoup de violences avant qu’un nouveau leader soit reconnu par l’ensemble des tribus, ou que le système tribal soit remplacé par un autre mode d’organisation sociale. En ce sens, la mort de Mouammar el-Kadhafi ouvre une période d’irakisation ou de somalisation de la Libye.

Lire l’article au complet sur voltaire.net

Le « complot iranien » est-il états-uniens? par Thierry Meyssan

Source : voltaire.net

Conférence de presse de l’attorney general Eric Holder. Derrière lui, le directeur du FBI, Robert Mueller. (Washington, 11 octobre 2011)

L’administration Obama a lancé une nouvelle accusation contre l’Iran. Cette fois Téhéran aurait commandité un projet d’assassinat de l’ambassadeur saoudien à Washington. Malgré les détails fournis à la presse, les chancelleries se montrent réservées. Le temps où les Alliés se croyaient obligés d’adhérer sans réserve aux mensonges états-uniens semble révolu.

La médiatisation de l’affaire a été organisée avec soin. L’administration Obama avait clairement l’intention de l’exploiter au maximum. Mardi 11 octobre 2011, le secrétaire à la Justice (attorney general) Eric Holder, flanqué du directeur du FBI, Robert Mueller, annonce la mise en accusation d’un double ressortissant irano-états-unien pour avoir commandité à un cartel de drogue mexicain l’assassinat de l’ambassadeur d’Arabie saoudite à Washington.

Lisez la suite de l’article sur voltaire.net

Libre-échange Canada-Europe – Une entente possible d’ici Noël

Source : Le Devoir

Pierre Marc Johnson s’attend à «quelques crisettes politiques»

Pierre-Marc Johnson, signataire de l'infâme document "Construire une communauté nord-américaine" du Council on Foreign Relations.

Les négociations de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne avancent à grands pas et pourraient bien avoir débouché sur une entente de principe d’ici Noël. Restera ensuite à régler quelques détails, et peut-être aussi «quelques crisettes politiques» autour de certains des enjeux les plus délicats, dit le représentant du Québec, Pierre Marc Johnson.

Lancées en mai 2009, les négociations en vue d’un Accord économique et commercial global Canada-Europe (AECG en français, CETA en anglais) en seront, du 17 au 21 octobre, à Ottawa, à leur 9e séance formelle. «Elle pourrait bien être la dernière», a annoncé hier l’ancien premier ministre du Québec lors d’une table ronde organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. «Je suis assez optimiste quant au fait que l’on puisse arriver à une entente de principe très rapidement, possiblement d’ici Noël, sinon dans les semaines, ou les deux à trois mois qui suivront.»

Lisez l’artcile au complet dans Le Devoir

Les conservateurs refaçonnent les symboles canadiens

Source : Le Devoir

35 000 $ pour un vitrail de la royauté. Deux ans de prison pour interdire l’unifolié. Des couronnes sur les passeports canadiens

L’artiste Christopher Goodman indique que son vitrail consacré à la royauté britannique a été terminé il y a un an. Le gouvernement Harper l’a installé en catimini il y a deux semaines.

 

Ottawa — Le gouvernement conservateur poursuit sa vaste entreprise de refonte de l’image du Canada en multipliant les références à la royauté britannique tout en se portant à la défense de l’unifolié. Les passeports et les interdits d’affichage du drapeau en vigueur dans les sociétés d’immeubles en copropriété sont maintenant dans sa mire. Mais cette tentative des troupes de Stephen Harper de politiser les symboles canadiens s’attire les critiques de l’opposition, qui craint que cela provoque de la division inutile.

Selon les informations obtenues par Le Devoir, la couronne de la reine sera désormais trimballée dans les bagages à main des voyageurs canadiens puisqu’elle sera imprimée sur les pages intérieures du nouveau passeport électronique devant commencer à être mis en service d’ici la fin 2012. L’allégeance canadienne à la royauté britannique sera donc bientôt pour tout un chacun.

Passeport Canada prévoit une refonte des passeports en vue d’y inclure une puce électronique, afin d’«améliorer la sécurité du passeport canadien», indique-t-on chez Passeport Canada. L’organisme a cependant refusé de commenter davantage le changement, tout comme le ministère des Affaires étrangères. Selon le site Internet de Passeport Canada, la prochaine génération de documents de voyage offrira un «passeport plus sûr», puisque la puce contenant une photo et une signature propre au pays permettront d’empêcher que le passeport soit falsifié.

Lisez l’article au complet dans Le Devoir

Un nouveau site web pour le DÉCODEUR

Suite à la suppression (puis la restauration) par Google de notre compte Blogger le 9 août dernier (sur lequel était hébergé le blogue Les Derniers Humains), nous avons décidé d’ouvrir un compte WordPress afin de mettre en ligne un site sur lequel nous continuerons à publier des articles et les webémissions du DÉCODEUR. Ce site est une étape vers la création d’un nouveau site plus adéquat aux projets futurs du DÉCODEUR.

Nous éffectuons actuellement une restructuration de nos activités afin de présenter des nouveautés à l’automne 2010. Nous travaillons sur la mise en ligne d’un site web plus complet et nous cherchons à augmenter la quantité et la fréquence de notre production de vidéos et d’articles. D’autres projets, comme une émission de radio par exemple, sont dans les premières étapes de leur conception.

Nous vous garderons au courant de tous les développements à ce sujet.

N’hésitez pas à explorer ce nouveau site et faites-nous vos commentaires.

Toutes les webémissions du DÉCODEUR peuvent être visionnées en visitant la section Webémissions.

Les articles et les pages de ce site ont été classés sous de nouvelles catégories qui sont les suivantes : Actualité, Analyse, Éditorial et la catégorie Nouvel ordre mondial pour les nuls.

L’ancien site web infodesderniershumains.blogspot.com est toujours disponible mais ne sera plus mis à jour à partir de maintenant. Veuillez faire le changement dans vos marques-pages et vos listes de contacts ou d’adresses, la nouvelle adresse du site est :

https://infodudecodeur.wordpress.com

LE DÉCODEUR : une nouvelle webémission d’information citoyenne

Dans un monde où l’information est manifestement contrôlée par quelques empires médiatiques (qui, étrangement, semblent tous agir de concert), une webémission citoyenne d’information non contrôlée s’imposait pour faire contre-poids à cette aberration. Certes, le journalisme citoyen n’a peut-être pas les moyens financiers ni la force d’influence pour rivaliser avec les médias de masse, mais ce dernier a l’avantage d’être véritablement libre et indépendant. Si le journaliste citoyen exécute son mandat d’information publique de façon véritablement honnête, il bénéficie aussi maintenant du luxe rare de le faire librement et, qui sait, peut-être sera-t-il entendu
La webémission LE DÉCODEUR désire s’inscrire dans le giron du journalisme citoyen honnête et libre.
LE DÉCODEUR se donne le mandat de montrer les mécanismes de propagande derrière les discours sociaux contemporains. La webémission sera diffusé sur la chaîne YouTube Les Derniers Humains.

ÉMISSION #001 : La gouvernance mondiale

Depuis deux ans, l’idée d’une gouvernance mondiale est de plus en plus diffusée dans les médias de masse. Le Décodeur a scruté les médias de masse pour voir ce qu’il en est exactement.

Cette webémission est une introduction sur le concept de gouvernement mondial et est la première d’une série consacrée à l’idée d’un nouvel ordre mondial en action.

Le journaliste citoyen, Eric Granger, vous présente humblement les enjeux liés à la gouvernance mondiale.

Dans cette première mouture vous pouvez voir que :

Nicolas Sarkozy (Prés. de la France) et Gordon Brown (PM britannique), entre autres, annoncent ouvertement dans leurs discours la venue du nouvel ordre mondial.

Le Québec joue également dans les rangs du nouvel ordre mondial à travers l’influente Power Corporation et la très puissante famille Desmarais. La Conférence de Montréal ou Forum économique des Amériques (organisé par les Desmarais eux-mêmes) en est une preuve solide.

Des individus comme Al Gore, Henri Kissinger et le président états-uniens Barack Obama promouvoient ouvertement la gouvernance mondiale pour créer un nouvel ordre international.

Bonne webémission!