Tous les articles par La rédaction

La Chine se prépare à une invasion de grande envergure

Par Valentin Vasilescu, pilote d’aviation, ancien commandant adjoint des forces militaires à l’Aéroport Otopeni, diplômé en sciences militaires à l’Académie des études militaires à Bucarest 1992.

Le quotidien South China Morning Post à Hong Kong a consulté le dossier détenu par l’ancien agent de la NSA Edward Snowden qui souligne les moyens techniques d’espionnage de la NSA et les connexions qui ont été faites pour pénétrer dans les systèmes de communication de la Chine. Lire la suite La Chine se prépare à une invasion de grande envergure

Publicités

Au Québec, est-ce que l’enrichissement profite à tout le monde?

Par Paul-André Lapointe – IRIS | L’évolution des écarts de revenu est le plus souvent analysée en référence à la tendance à réduire la capacité de redistribution du régime fiscal. Toutefois, ce n’est pas a posteriori que ces inégalités se creusent, mais bien au moment même du partage de la valeur ajoutée à l’occasion de la production dans les différents milieux de travail. Afin de bien saisir ce phénomène, il faut alors s’intéresser à l’évolution des rapports de force se retrouvant au cœur du marché du travail tout en analysant les mutations dans les structures de l’économie mondiale. Lire la suite Au Québec, est-ce que l’enrichissement profite à tout le monde?

Comprendre le scrutin proportionnel : l’exemple Belge (1/2)

Galilée News (Belgique) | En Belgique, le système électoral est un scrutin proportionnel. Ce qui veut dire que chaque parti — après avoir atteint le seuil électoral de 5% — obtiendra le nombre de sièges proportionnels au nombre de voix qu’il a obtenus aux élections. Or selon Duverger, ce type de scrutin génère une société multipartite. Cela a pour conséquence directe que ce ne sont pas des têtes de proue ou des candidats majeurs qui s’opposent aux élections, mais des partis politiques et ce à travers des listes.

Lire la suite Comprendre le scrutin proportionnel : l’exemple Belge (1/2)

Le McDonald’s à la place Pouchkine, symbole de la Pax Americana, ferme ses portes

Par Israel Shamir | Sur la place Pouchkine, dans le centre de Moscou, le MacDo, tout un symbole de la Pax Americana, a été fermé cette semaine. Il avait ouvert il y a 23 ans, quand l’URSS s’est effondrée, et que voyait le jour le monde unipolaire avec son unique superpuissance. Le peuple soviétique faisait la queue pendant des heures pour entrer et goûter à cette divine pâture étrangère. Ils étaient si innocents, si dépourvus d’expérience, ces Russes d’hier… Pendant 23 longues années, les US ont régi le monde seuls, tandis que McDonald servait ses burgers. Mais la Russie a bien changé depuis lors. Le Macdo n’est plus une attraction pour les Moscovites blasés. De l’autre côté de la place Pouchkine, il y a maintenant un autre restaurant à la mode, le Café Pouchkine, qui sert la meilleure haute cuisine russe. Et les joyeux Russes ont renvoyé la balle, ouvrant un autre Café Pouchkine à Paris, sur le Boulevard Saint-Germain, pour faire découvrir aux Français les joies de leur gastronomie.

Lire l’article au complet sur mondialisation.ca >>>

Fils de la Liberté : L’invasion de la Russie en Ukraine et le barrage anti-PKP au PQ

Tous les jeudis 21h sur Douteux.tv

Une alliance Gaudreault-Hivon pour contrer PKP, l’effet boule-de-neige que le ‘oui’ aurait eu en 1995, l’accord de cessez-le-feu entre le Hamas et Israël, l’invasion russe de l’Ukraine, les percées inopposables de l’État islamique et ce qui reste de la Libye nationale tombe aux mains des islamistes.

Cliquez ici pour regarder l’émission sur lesfilsdelaliberte.net

Les enjeux du Traité transatlantique

Ce documentaire réalisé par ERTV explique les origines, les objectifs, la mise en place et les conséquences du Traité transatlantique. Composé d’une série d’entretiens avec Pierre Hillard, Pierre-Yves Rougeyron, Jean-Claude Martinez et Maurice Gendre, cette vidéo à la fois pédagogique et complète vous permettra de découvrir qu’au-delà de son aspect parfois technique, le Traité transatlantique risque de modifier notre alimentation, notre santé, d’affaiblir encore davantage l’État, et même de remettre en cause nos libertés publiques.

Regardez le documentaire sur Égalité et réconciliation >>>

Les Fils de la Liberté : James Foley, la révolte de Ferguson et le putsch au Bloc Québécois

La 130e émission des Fils de la liberté sur Douteux.TV.

Cette semaine: Un putsch au Bloc?; la crise à Ferguson au Missouri; l’identité à double-vitesse à Kahnawake; Stephen Jarislowsky pose ses conditions pour être indépendantiste; nos doutes sur le vidéo de décapitation de James Foley par l’État islamique.

Regardez l’émission sur lesfilsdelaliberté.net >>>

Jean Charest sous écoute électronique !

Richard Le HirCe matin, en prenant connaissance du contenu de nos quotidiens, j’ai été frappé par l’absence de la nouvelle la plus importante découlant des écoutes électroniques rendues publiques hier par la Commission Charbonneau. Le Québec tout entier a en effet appris avec stupéfaction que les autorités policières avaient enregistré au moins une conversation téléphonique entre Michel Arsenault, alors président de la FTQ, et Jean Charest, alors premier ministre du Québec. Lire la suite Jean Charest sous écoute électronique !

Bilderberg 2012 : Danielle Smith du Wildrose Party attaque la PM Alison Redford sur sa participation – Alberta

Danielle Smith – Wildrose Party

Par Eric Granger | La chef du Wildrose Party en Alberta, Danielle Smith, a critiqué la première ministre de l’Alberta Alison Redford sur sa participation à la réunion Bilderberg qui se tiendra du 31 mai au 3 juin dans le nord de la Virginie aux Etats-Unis.

Danielle Smith affirme que les Albertains ne devraient pas payer les 19 000$ que coûtera la participation de Redford à cette réunion secrète. « Il s’agit de 19 000$ aux frais des contribuables pour un comité qui se rencontre en secret, ne propose aucune politique, aucune résolution, personne n’est admis, seulement sur invitation », a dit Smith. « Qu’en retire l’Alberta ? », a-t-elle demandé ?

Smith dit que la participation de Redford à la réunion Bilderberg ne servira qu’à la carrière de la première ministre et que les Albertains ne devraient pas payer la facture.

Alison Redford défend sa participation puisqu’elle lui permettra, selon elle, de défendre les intérêts de l’Alberta dans un forum international et a mentionné qu’elle se sentait « incroyablement privilégiée d’avoir été invité ».

La première ministre d’Alberta affirme même qu’elle fera un compte rendu aux Albertains de ce qu’elle accomplira lors de cette conférence dont le contenu doit normalement rester secret.

Il sera intéressant de voir ce que Redford pourra divulguer à son retour de la conférence. Aurons-nous droit à des détails ou simplement des généralités ?

Pour l’instant, tout ce que nous savons, c’est que la première ministre ira discuter de politique monétaire internationale (l’euro ?), de développement durable (Agenda 21) et de l’avenir des sables bitumineux.

Ce serait la première fois qu’un premier ministre de l’Alberta est invité à la réunion annuelle du groupe Bilderberg. Ce n’est toutefois pas la première fois qu’un Albertain y participe puisque le premier ministre du Canada Stephen Harper y a été invité en 2003, alors qu’il était chef de l’opposition.

Cette nouvelle a été publié par le Calgary Herald.

La première ministre d’Alberta participera à la réunion Bilderberg 2012

Par Eric Granger | Selon un communiqué émis par le gouvernement albertain, Alison Redford participera à la réunion Bilderberg qui se tiendra du 31 mai au 3 juin dans la ville de Chantilly en Virginie aux Etats-Unis. Le communiqué précise que la mission de la première ministre fait partie d’une stratégie plus agressive pour faire valoir les intérêts de l’Alberta dans ses relations d’affaires avec la communauté internationale et avec les « décideurs mondiaux ».

Alison Redford y rencontrera, dit-on, des individus du milieu académique, financier et les leaders qui façonnent les politiques publiques. Parmi les sujets qui seront discutés lors de cette conférence, le communiqué évoque ceux de la politique monétaire internationale et les défis « écologiques » dans un contexte de « développement durable ».

Évidemment ceci confirme ce que le DECODEUR avait annoncé dans un article publié le 26 avril dernier comme quoi la réunion Bilderberg aurait lieu à l’hôtel Westfields Marriott du 31 mai au 3 juin en Virginie.

Ce communiqué du gouvernement albertain montre du coup que la conférence Bilderberg est un endroit où se prennent des décisions importantes qui influencent les politiques adoptées ensuite par les gouvernements occidentaux.

Il en coûtera 19 000$ aux contribuables albertains pour envoyer Alison Redford à cette réunion d’élite qui se tient sous très haute sécurité.

Il faut rappeler que les participants aux réunions Bilderberg doivent être invités par le comité de direction et qu’il est impossible de simplement choisir d’y participer, ce qui montre également à quel point ce comité de direction est puissant. Ne va pas qui veut à une réunion Bilderberg.

Entre 100 et 150 individus sont invités chaque année pour participer à cette conférence qui réunit le gratin des gratins de l’élite mondialiste.

Pour en savoir plus :

Suivez la couverture du DECODEUR du Bilderberg 2012 sur Facebook et Twitter.

Le site officiel Bilderberg : http://www.bilderbergmeetings.org/

Bilderberg 2011 : une édition historique