L’ex Premier ministre de l’Écosse est un faux indépendantiste

Le peuple écossais aurait grand intérêt à se créer un pays véritablement libre et indépendant. Cependant, ce peuple ne pourra pas compter sur le Premier ministre Alex Salmond pour le faire, car monsieur Salmond est un faux indépendantiste écossais.

Il y a assurément plusieurs raisons pour faire cette affirmation.

1. Alex Salmond est un admirateur de l’Union européenne.

En avril dernier, le SNP lancait sa campagne électorale européenne et demandait aux électeurs écossais de voter massivement pour son parti. « C’est une occasion pour l’Écosse de faire sa marque sur l’Union européenne », a affirmé le Premier ministre. Il a même ajouté :

« L’Écosse et l’Union européenne ont travaillé comme partenaires depuis plus de 40 ans […], L’Écosse apporte autant à l’UE que l’UE apporte à l’Ecosse »

Les experts européens sont d’accord avec Salmond. Selon le Professeur en sciences politiques de l’Université d’Alberdeen, Michael Keating, l’entrée de l’Écosse dans l’UE ne serait qu’une formalité puisque le pays remplirait les critères d’admission. Il affirme que « Barroso ou son successeur serait obligé de recommander que l’Écosse soit admise » dans l’UE.

L’ambassadeur de la Croatie, Mato Skrabalo, va plus loin : « Un vote pour le Oui va permettre à l’Écosse de jouer un rôle constructif à l’intérieur de l’Europe. »

Alex Salmond semble jouer pour la bonne équipe et il a beaucoup d’appuis de la part de l’establishment européen.

2. Alex Salmond veut faire adopter l’euro.

Malgré qu’il prétende devant ses électeurs vouloir négocier une union monétaire avec l’Angleterre et garder le pound sterling comme monnaie, la vérité est tout autre. D’ailleurs, l’ancien de chez Goldman Sachs et maintenant gouverneur de la banque d’Angleterre, Marc Carney, l’a dit bien simplement : une union monétaire avec l’Angleterre serait « incompatible avec la souveraineté ». Incompatible a-t-il dit.

Le Professeur Richard G. Whitman du Royal Institute of International Affairs est plus honnête dans son analyse. Laissons-le expliquer la situation sur cet enjeux :

« C’est une partie du débat où il y a de la malhonnêteté. La situation est très clair : si l’Écosse veut être membre de l’UE, elle doit adopter l’euro. Ceci n’est pas négociable. »

« Alex Salmond a exécuté toutes sortes de contorsions afin de se mettre dans une position ou il défend une sorte d’union monétaire avec l’Angleterre, car il sait que l’électeur écossais ne trouvera pas attrayante l’idée d’être membre de la zone euro. »

Alex Salmond et le SNP ont pourtant indiqué qu’ils demanderont à être membre de l’Union européenne. Ce qui implique que l’Écosse devra adopter l’euro, ceci « n’est pas négociable » . Ce qui implique aussi que que ce projet est « incompatible avec la souveraineté » réelle d’un pays. Ce qui veut dire également, malheureusement, qu’Alex Salmond ment aux Écossais.

Rupert Murdoch et Alex Salmond
Rupert Murdoch et Alex Salmond

3. Alex Salmond est appuyé par Rupert Murdoch et son empire médiatique

« Rupert Murdoch est un homme remarquable » a-t-il confié dans une entrevue au mois d’avril dernier. Ce n’est un secret pour aucun journaliste en Angleterre et en Écosse que Murdoch et Salmond sont de très bons amis. Un journaliste a même utilisé le terme anglais bromance (brother-romance) pour qualifié leur relation. Ce n’est pas un secret non plus que Murdoch a mis tous le poids de son empire médiatique derrière Salmond. Murdoch possède entre autre le Sun, le tabloid le plus lu au Royaume-uni.

Rupert Murdoch serait donc un indépendantiste écossais? Difficile à croire.

4. Alex Salmond fait partie de l’establishment bancaire et pétrolier.

Dès le début de sa carrière, Salmond travaille pour le Government Economic Service, un groupement d’économistes qui travaillent pour Sa Majesté la Reine d’Angleterre. Immédiatement après, il travaille pour la Royal Bank of Scotland comme économiste du secteur pétrolier et bancaire. Il a ensuite donné des conférences sur l’énergie et le pétrole avant de devenir politicien.

Depuis, il semble avoir joué le rôle de politicien indépendantiste écossais jusqu’à aujourd’hui, un peu comme l’a fait Lucien Bouchard au Québec.

Il a même reçu des prix décernés par le Spectator. En 1998, il remporte le prix du meilleur stratège politique. En 2007; il reçoit le prix du meilleur parlementaire de l’année. Puis en 2011, le Spectator lui donne cette fois le prix du politicien de l’année, rien de moins.

Conclusion

La victoire d’un Oui le 18 septembre en Écosse permettrait à Alex Salmond de négocier l’entrée du pays dans l’Union européenne et d’adopter l’euro. `À propos de l’euro il se défendra ainsi devant sa population : « je n’avais pas le choix ».

Cependant, serait-il possible que cette situation permette de faire d’une pierre, deux coups et donner aussi une occasion à l’Angleterre de renégocier de nouveau son membership dans la zone euro et de finalement adopter la monnaie européenne?

Ne pas l’envisager serait d’omettre toutes les possibilités.

Publicités

Une réflexion sur « L’ex Premier ministre de l’Écosse est un faux indépendantiste »

  1. Ça me fait penser au PQ qui désire l’Indépendance et veut adhérer à l’Union Nord-Américaine et pacter avec l’UE. En un mot vendre le Québec aux mondialistes. Et les libéraux ont commencé à endetter le Québec depuis 2003 et vont terminer leur sale job avec ce mandat de 4 années de m… à venir. La seule façon d’arriver à l’autonomie et l’indépendance est par la Démocratie sans parti. Mais le peuple catholique est dirigé par leur Seigneur qui est un berger alors ils sont des moutons. Ce qu’ils oublient est que les bergers ne font pas que tondre leurs moutons, ils les mangent aussi et leurs agneaux y compris. Le problème est que l’Oligarchie mondiale ne le permettra JAMAIS et qu’ils peuvent créer le chaos partout dans le monde (Ukraine, Syrie, Irak, Égypte, Grèce, Lybie, Turquie, et tous les autres pays dévastés par la Banque Mondiale et le FMI. Attachez vos ceintures car le système est programmé pour imploser sur lui-même. Après ce sera Bienvenue dans le Nouvel Ordre Mondial. Oubliez vos retraites, oubliez les services sociaux, on s’en va vers une austérité très sombre. La 3e guerre mondiale sera une Guerre Civile Mondiale. Après c’est l’État policier. Très bien planifié, non ?
    Profitez de la vie au quotidien et vivez pour l’amour de la vie !
    Soyez des créateurs et non des gueulards qui crient à l’injustice.
    Bonne continuation, décodeur. Amicalement, Nenki.

    J'aime

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s