La Chine se prépare à une invasion de grande envergure

Par Valentin Vasilescu, pilote d’aviation, ancien commandant adjoint des forces militaires à l’Aéroport Otopeni, diplômé en sciences militaires à l’Académie des études militaires à Bucarest 1992.

Le quotidien South China Morning Post à Hong Kong a consulté le dossier détenu par l’ancien agent de la NSA Edward Snowden qui souligne les moyens techniques d’espionnage de la NSA et les connexions qui ont été faites pour pénétrer dans les systèmes de communication de la Chine.

Suite à la pénétration des réseaux chinois, deux satellites américains MAGNUM (pesant 2,7 t et muni d’une antenne de réception d’un diamètre de 100 m), ont réussi à recevoir, à partir de leur orbite géosynchrone, une grande partie du trafic téléphonique, fax, radio et données civils et militaires chinois. Les signaux sont intégralement retransmis par satellites, vers deux des 17 stations au sol du système ECHELON, c’est à dire vers les centres DST (Deep Space Tracking System ) de surveillance par satellite, situés dans les bases militaires américaines de Misawa et Torri (Okinawa) au Japon. Les révélations de Snowden ont permis à la Chine de retracer la technique espionnage de la NSA et de déconnecter presque entièrement l’équipement d’interception américain. Pour réaliser une nouvelle pénétration le NSA aura besoin d’au moins un an.

"Les révélations de Snowden ont permis à la Chine de retracer la technique espionnage de la NSA et de déconnecter presque entièrement l’équipement d’interception américain."

La stratégie actuelle des Etats-Unis consiste à maintenir sa suprématie aérienne et navale, qui se manifeste par l’interdiction d’accès dans les zones d’intérêts économiques et militaires des États-Unis à l’aviation de combat et à la flotte chinoises, La maîtrise des canaux de communication chinois leur permet ainsi d’effecteur des manœuvres rapides et décisives . Mais les Etats-Unis se retrouvent dans une situation sans précédent depuis la 2ème guerre mondiale. Si la Chine décide d’attaquer rapidement maintenant, les États-Unis sont «aveugles» et seraient incapable de découvrir à temps quels sont les coups que la Chine pourraient leur porter. La Chine a publié en 2009, un nouveau concept doctrinal « Blue Water Fleet « , destinée à assurer la transition de la stratégie strictement défensive des zones côtières aux opérations sur les voies d’accès lointaines situées à des milliers de kilomètres de la Chine. Dans ces circonstances, la Chine pourrait créer la surprise en débarquant et en occupant n’importe quel allié des USA dans la région.

Lisez l’article au complet sur Réseau International >>>

Cette article a également été publié sur le site du Centre de recherche sur la mondialisation >>>


Soutenir le DÉCODEUR


Publicités

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s