On vit bien mieux quand on comprend le monde.

La question que j’ai dû me poser au moins un trilliard de fois pendant que je ne comprenais rien à rien, c’était : « Est-ce moi qu’est fou, ou bien c’est le monde qu’est fou? » C’était une question vraiment pertinente à l’époque, vu qu’il était à peu près impossible de penser que le monde tournait rond. Il ne tourne toujours pas rond à mon avis, mais cela dépend pour qui l’on parle.

Donc, je ne comprenais rien à rien (j’étais naïf) et après 10 ans de dépression noire, ainsi qu’à peu près 6300 litres (j’arrondis) de bière ingurgités dans le désespoir, j’ai finalement compris, grâce au temps qui passe et à mon cerveau pas si endormi, que le monde était presque irrémédiablement fou et que j’étais plutôt sain d’esprit si j’osais me comparer à mes contemporains, surtout lorsque je me comparais à notre prétendue élite de la société.

Mais je fuis aussi sec la tentation de vous pondre ma notice biographique pour supérieurement vous confirmer, voire vous  garantir ce que vous a déjà confier le titre de cet article : on vit tellement mieux quand on comprend le monde! J’irais même jusqu’à dire qu’on l’on ne peut pas vraiment vivre adéquatement si l’on ne sait pas vraiment ce qui se passe autour de soi.

Si c’est une vérité de la Palice pour certains, pour plusieurs en revanche, il semble très difficile, même impossible, de vraiment comprendre le monde qui les entoure. Enfin, disons que c’est la perception qu’ils ont tendance à avoir en général et je ne crois pas me tromper de beaucoup en disant ça.

Ceci dit, cependant, je crois que cette perception est erronée puisqu’il est à la portée de tous de comprendre au moins l’essentiel. Surtout s’il y a des hommes et des femmes qui ont eu la sagesse de vulgariser la complexité du monde pour qu’elle soit accessible pour le commun des mortels sans en perdre son essence et ses multiples facettes. Je crois qu’il faut juste écouter le gros bon sens.

Le gros bon sens ça s’exprime en mot comme : « Ben oui! c’est évident maintenant que tu m’as dit ça! »  ; ou bien : « Je m’en doutais, mais c’est pas ça qu’ils nous disent à la télé en tous cas! ».

Quand c’est plus flou et semble avoir moins de sens, ça ressemble plutôt à : « C’est ça qu’ils disent, ça fait que ça doit être ça! » ; ou bien : « J’sais pas trop, mais ça a l’air que c’est ça! », ou encore pire : « T’as-tu vu ça à la télé, comme ils disent, il faut une nouvelle loi pour contrôler ça! »

Jmencalisse

Cependant, une des choses que l’on entend le plus souvent aujourd’hui chez la population qui sait qu’elle se fait avoir, mais qu’elle n’a pas  la force d’y faire face, c’est cette horrible et vulgaire expression :

« J’m’en câlisse! »

Désolé pour la vulgarité de cette expression, mais il s’agit là de l’expression consacrée qui symbolise l’abdiquation d’une population qui ne s’est plus trop quoi faire avec le chaos et la folie qui s’agite devant elle. Combien de fois j’ai du me faire interrompre de façon abrupte, cinglante, en plein milieu d’une phrase avec cette satanée expression qui est devenue une de mes pires ennemies : « J’m’en câlisse! » (Juste à y penser, j’ai le poil qui se dresse sur mon avant-bras)

 Je conseille, j’exhorte, je supplie, non non non!, j’exige sans condition que tout le monde arrête de dire « j’m’en câlisse! » Surtout quand on parle du monde qui ne tourne pas rond, bon Dieu! Je vous le dit, je ne veux plus en entendre un seul dès aujourd’hui! Et si jamais, un drôle d’hurluberlu oserait me fouetter de cette immonde expression, et bien je lui pète la gueule! Oui oui, vos yeux ont bien lus, je vais péter la gueule de cet inconscient.

Sauf, que je le ferai comme c’est dit dans la Bible : avec mon épée à double tranchant qui sort de ma bouche (et de mon clavier, et de ma caméra). Vous aurez été avertis!

Sur une note beaucoup plus positive et même une vraie note d’espoir, je vous l’assure, j’en fais l’expérience depuis un certain temps : c’est beaucoup plus agréable, satisfaisant et gratifiant quand on comprend bien le monde qui nous entoure. Vous allez voir le monde tel qu’il est et c’est beaucoup mieux que le monde qu’on vous montre à la télévision. Si ce monde peut paraître souvent chaotique et même terrifiant, vous vous sentirez quand même mieux lorsque vous aurez éliminé les fausses peurs, les mauvaises idées qu’on vous inculque et vous arriverez ensuite presque toujours à faire la différence entre le vrai et le faux.

C’est à la portée de tous. Le monde est moins complexe que vous le pensez. Pourquoi croyez-vous que les grandes décisions de ce monde sont presque toujours prises en secret? Parce que si vous saviez la vérité qui passe à travers cette obscurité, vous vous rendriez compte que c’est pas si sorcier à comprendre.

Ça prend juste du gros bon sens.

Prenez soin de vous et à la prochaine,

Granger

 (et ça c’était mon humeur chronique)

Publicités

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s