Histoire du Canada dans le Nouvel ordre mondial 1867 – 1945

Eric Granger vous montre dans cette émission comment le Canada est, dès sa création, au service de l’Empire britannique maintenant appelé le « Nouvel ordre mondial ».
Voyez qui sont les hommes, les institutions et les groupes secrets qui ont façonné le cours de l’histoire canadienne. Voyez aussi comment Mackenzie King est le premier politicien canadien à avoir ouvertement fait la promotion du « Nouvel ordre mondial » lors de son long règne comme premier ministre du Canada.
Une histoire condensée qui résulte d’une recherche étendue.
Publicités

5 réflexions sur “ Histoire du Canada dans le Nouvel ordre mondial 1867 – 1945 ”

  1. C’est trop vrai.

    Nous sommes les derniers humains.

    Le plan ne va pas fonctionner mais ceux qui vont y survivre n’aurons plus grand chose.

    Si nous ne faisons rien, le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les aurons laissé faire.

    J'aime

  2. Québécois membres du Bilderberg
    http://www.scribd.com/doc/23247205/Bilderberg-Conference-Public-Participant-List-1954-2009

    Maurice Sauvé (1965) était un économiste et un homme politique canadien. Penseur de la Révolution tranquille, il fut député libéral de la circonscription des Îles-de-la-Madeleine à la Chambre des communes du Canada, ministre des forêts ainsi qu’époux de Jeanne Sauvé, gouverneur général du Canada

    Marcel Cadieux (1966) Il était l’une des personnalités les plus marquantes des Affaires Étrangères canadienne.

    Marcel Faribault (1966) Président du Trust Général du Canada.

    Jules Léger (1967) Fut le 21e gouverneur général du Canada. Il est le frère cadet du cardinal Paul-Émile Léger.

    Jean Victor Allard (1968) premier canadien-français à devenir le Chef d’état-major de la défense du Canada.

    Michel Bélanger (1968) haut fonctionnaire. Il a participé de très près à ce qu’on appelle la Révolution tranquille au Québec.
    Premier francophone à accéder à la présidence de la Bourse de Montréal. En 1990. il co-préside la Commission Bélanger-Campeau sur l’avenir du Québec.

    Jacques Parizeau (1968) Premier ministre péquiste du Québec.

    Claude Ryan (1968) directeur du Devoir et futur chef du NON lors du référendum de 1980.

    Pierre E. Trudeau (1968) premier ministre libéral du Canada

    Gerard Filion (1970) directeur du Devoir,vice-président de la Commission Parent. Il est reconnu principalement pour sa lutte contre le régime de Maurice Duplessis au cours des années 1950.

    Robert Bourassa (1971) premier ministre libéral du Québec.

    André Raynauld (1972) directeur (1958-1963 et 1965-1967) du Département des sciences économiques de l’Université de Montréal. Député du Parti libéral d’Outremont à l’Assemblée nationale (1976-1980).

    Michel Dupuy (1974) fut un diplomate canadien ayant représenté le Canada aux Nations-unies de 1980 à 1981 et ministre (libéral fédéral) du Multiculturalisme et de la Citoyenneté ainsi que ministre des Communications de 1993 à 1996.

    Jeanne Sauvé (1974) gouverneur général du Canada.

    Marc Lalonde (1977) ministre libéral fédéral des finances.

    Albert Legault (1980) professeur à l’UQAM, est l’un des plus grands chercheurs au monde dans le domaine des études stratégiques. Ses conseils ont été sollicités par le gouvernement canadien et par d’autres pays de l’OTAN.

    Jacques Lévesque (1981) Professeur UQAM Département de science politique, Faculté de science politique et de droit.

    Paul Desmarais (1982) power corp.

    Jean Chrétien (1982) premier ministre libéral du Canada.

    Jacques Demers (1982) conseiller spécial du ministre de la justice du Canada et du procureur général.

    Bernard C. Thillaye (1982) Directeur de la planification stratégique au département de la défense.

    Lise Bissonette (1983) Éditeur du Devoir.

    Gilles Lamontagne (1983) ministre de la défense.

    Jacques Rastoul (1983) Directeur de l’Institut canadien des affaires publiques.

    Gerard Theriault (1983) Chef d’état-major de la défense.

    Lysianne Gagnon (1991) journaliste La Presse.

    Raymond Chrétien (1998) ambassadeur, frère de Jean Chrétien.

    Stéphane Dion (1998) Ministre canadien des affaires inter-gouvernementales et ex-chef du parti libéral.

    Paul Desmarais jr. (2006) power corporation.

    Réunions du Bilderberg au Québec
    1961: St Castin, Canada
    1968: Mont Tremblant, Canada
    1983: Montebello, Canada

    J'aime

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s